Créations aériennes et fragiles, telles des ombres figées qui offrent à l’oeil une agréable sensation de légèreté.
Simone Adou expose à la galerie 21.

« la fragilité est au coeur de mon travail  » confie d’emblée Simone Adou.
Fragilité, transparence, mais aussiopacité, pesanteur, densité ; ombres fugitives
ou pied nu posé délicatement comme s’il devait être vu…
Le travail de Simone fait l’effet d’un reflet capturé.
Un résultat voulu dès l’élaboration de la technique de travail : l’artiste fait
glisser ses couleurs en mêlant pastels et huile de lin, laissant une empreinte transparente sur le papier,
alterne les croquis vifs et les pochoirs, l’acrylique ou la gouache.
Mais toujours avec du papier, pour le côté sensuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *